La luzerne : l’aliment nature

 

Connue depuis l’antiquité, la luzerne est l’une des plantes fourragères les plus cultivées dans le monde.

Elle appartient à la famille des légumineuses : des micro-organismes fixés sur ses racines lui permettent ainsi de capter directement l’azote atmosphérique et de le transformer en une forme directement assimilable par la plante. La culture de luzerne ne nécessite donc d’aucun apport d’engrais azoté.
Avec 3 à 4 récoltes par an, la quantité de protéines récoltée atteint 3 tonnes par hectare, soit plus encore que le soja sur la même surface !

Semée au printemps ou en été, une parcelle de luzerne reste en place de deux à trois ans : grâce à ses racines profondes, elle limite l’érosion des sols et constitue un excellent « piège à nitrates ».

Son intérêt économique n’est pas négligeable : en cultivant une céréale l'année suivant la luzerne et même deux ans après, un agriculteur peut augmenter son rendement en céréales de 5 %.

La luzerne est utilisée principalement en alimentation animale : sa richesse en protéines et en nombreux nutriments (calcium, ß-carotène, oméga 3, xanthophylles, etc…) ainsi que son appétence et sa digestibilité en font un aliment prisé des éleveurs.

 


 

La luzerne : un gain pour la biodiversité...

Visitez le site : http://www.biodiversite-luzerne.org/